A few weeks back I invited Stittsville OC Transpo riders to share their stories with me and to tell me exactly what they’re experiencing on their bus ride. Here are a few recent examples that are typical of the feedback I receive on a daily basis.

“I am a first year student at Carleton University. Throughout the winter, but especially in the past week, I have experienced many buses not showing up at all, 20 minute bus delays, and one that even drove by my stop (even though there was room on the bus to stand)... When it is hindering my scholastic performance, and others ability to get to their jobs in a timely manner, it begins to be too much. I hope that this does not continue to happen, as my trust with the city's transportation has already been wavering.

“This afternoon two buses were cancelled. The second one didn’t appear as cancelled until 7 minutes after it was supposed to arrive. Not helpful. Now the route that did show up was full after just Metcalfe. People getting on at Bank couldn’t fit. Oh how I love OC Transpo. I was leaving far before my appointment in Stittsville, and now because the first one I was going to take was cancelled and the second was late, I’m going to be late for my appointment now and will likely have to pay the fee without the service.”

“If you want a lot of fans in Stittsville, make OC Transpo do something about Route 262. It's an absolute joke how often it just doesn't show up ... not that I don't enjoy standing outside in -30 C for 40 mins... So much for hockey practice for my kid tonight...”

So what’s going on? Why are there so many cancellations, delays, and crowded buses?

First of all, Stittsville is not unique. We are not the only community experiencing these issues. City councillors in virtually every ward are hearing similar stories.

There’s no single reason why this is happening, and I believe that’s exactly the problem. I’ve started to make a list of all the different reasons I’ve heard for delays since the beginning of January:

  • Congestion in the downtown core
  • Road closures & detours
  • Collisions
  • Lack of spare bus drivers
  • Lack of buses
  • Mechanical problems
  • Higher than usual ridership on cold days
  • Buses stuck in snow
  • Medical emergency (on the 262 last week)
  • Bus on fire (at Queensway station)

If we only had to deal with one or two of these causes, the system could probably handle it. The problem is we’re seeing several of these issues at the same time, on a far-too-regular basis. On cold days, on warm days. On snow days, on clear days. It doesn’t take much to throw the system out of balance. I’ve been comparing OC Transpo to a game of Jenga. We’re at the point in the game when the tower is so wobbly that moving any block is going to topple the tower.

What can be done?

First of all, the new LRT line really will make a difference. Yes, you’ll have a few more minutes to transfer at Tunney’s Pasture. Significantly, LRT will eliminate the biggest choke point in the system: namely, Albert and Slater Street through downtown. Congestion in the core is the primary reason that buses in Stittsville are late. That may sound counterintuitive but it’s true. But we have a long winter ahead of us while we wait for LRT to finally arrives at the station.

There are no easy or quick solutions but I am focused on three areas for improvement:

  1. Ensuring that OC Transpo management is fully aware of the impact the cancellations and late buses are having on Stittsville riders. The 262 in particular has had serious problems in recent weeks. It’s the western-most route in the city, so it’s impacted more severely by cancellations and delays than routes closer to the core. Every week I hear stories from people left behind in the cold because buses are too full, or unreasonably long waiting times time for their bus to arrive. I do have the attention of senior management at OC Transpo and our rush hour bus routes are being monitored for capacity and timeliness. Cancellations on these routes are an absolute last resort. The recent snow days notwithstanding, we’ve seen a lower number of cancellations during the first few weeks of January. Unfortunately in that same time OC Transpo has often deployed shorter buses rather than high capacity buses on the routes, which is leading to overcrowded buses.
  2. The second thing I’m working on communications and customer service. For the most part OC Transpo alerts riders about canceled buses through their web site. But often we’ve seen extremely late buses (20 or 30 minutes late) and there’s no notification through the official channels. That’s not helpful, and I’ll be working with my fellow councillors on the Transit Commission to push for improvements.
  3. The only approach that is going to have any kind of long-term impact on reliability is more funding for transit. We need more buses for the rush hour express routes. We need greater service outside of peak hours, especially for students and people working part-time in our community. We need better service for growing communities in the Fernbank-Blackstone-Abbottsville area. This can only be achieved through proper funding. We are just starting the city budget process in the next week, and I will be looking for meaningful funding to improve OC Transpo service in our community.

What’s next?

From February 4 to 10 I’ll be joining my office team (all four of us) and taking part in the 2019 Transit Challenge. We will be commuting by bus from Stittsville to City Hall (or our ward office at the GRC) every day of the week.

Full transparency: this won’t be that big of a challenge for anyone on my team! We all commute regularly to City Hall by bus. If we’re not busing, we’re usually carpooling together. Still, I thought it was important to use my platform as an elected official to raise awareness about the challenging conditions Stittsville bus riders face when they try to move around the community.

I’ve actually decided to go one step further and follow through on a campaign promise that I made to commute by bus for an entire month. I will be using OC Transpo as much as possible during the month of February. Some days I’ll succeed, and some days I won’t, but that’s all part of the exercise to see where OC Transpo works and where it doesn’t. I’ll be sharing my experiences in a daily video blog, and via my personal Twitter account @glengower.

In the meantime please continue to share your OC Transpo experiences. Although I do have access to some data from OC Transpo on cancellations and delays, the raw numbers really do not tell the full story. It is absolutely unacceptable to me that buses are too full to let people board, and that residents are being left in the cold. People rely on OC Transpo to get to work, get to appointments, and pick up their kids from daycare on time. They expect and deserve reliable service.

This is an important issue even if you don’t take the bus. Transit should be a convenient and affordable option for getting to work, and it really is the most cost effective way to fight congestion on our roads and provide people with the mobility they need to get around our city.

See you on the bus!

 


CARNET DU CONSEILLER : Pronostic et solutions pour OC Transpo

Il y a quelques semaines, j’ai invité les usagers d’OC Transpo de Stittsville à partager leurs histoires avec moi et à me raconter exactement ce qui se passe sur le réseau d’autobus. Voici quelques exemples récents qui représentent bien ce que je reçois quotidiennement comme messages.

« Je suis étudiant de première année à l’Université Carleton. Pendant l’hiver, mais surtout au cours de la dernière semaine, j’ai remarqué de nombreux autobus qui étaient absents ou qui avaient jusqu’à 20 minutes de retard. Il y en a même un qui ne s’est jamais arrêté à mon arrêt (même si j’ai vu qu’il restait de la place debout)… Je constate que ce problème commence à nuire à mes résultats scolaires et, pour d’autres usagers, à leur capacité à se rendre au travail à temps. J’espère que les choses vont changer bientôt, car ma confiance en OC Transpo et son réseau d’autobus est déjà ébranlée. »

« Cet après-midi, deux autobus ont été annulés. On a annulé le deuxième près de 7 minutes après l’heure prévue de son passage. Ce n’est pas très utile. Le prochain autobus qui s’est présenté était déjà plein après l’arrêt sur Metcalfe. Les personnes qui voulaient monter à bord de l’autobus sur la rue Bank n’avaient plus de place. Oh que j’aime OC Transpo. J’étais partie beaucoup plus tôt que l’heure prévue de mon rendez-vous à Stittsville, mais en raison de l’annulation du premier autobus et du retard du second, je vais arriver en retard à mon rendez-vous et vais probablement devoir payer des frais sans avoir reçu le service. »

« Si vous voulez que les résidents de Stittsville vous aiment, dites à OC Transpo de régler les problèmes sur le circuit 262. C’est ridicule le nombre de fois où les autobus sont absents… ce n’est pas que je suis lasse d’attendre à l’extérieur à -30 °C pendant 40 minutes… L’entraînement de hockey de mon garçon va encore une fois prendre le bord ce soir… »

 

Que se passe-t-il donc? Pourquoi y a-t-il de si nombreuses annulations de trajet et de si nombreux retards et autobus bondés?

Premièrement, Stittsville n’est pas unique en son genre. Nous ne sommes pas la seule communauté qui éprouve ce genre de problèmes. Les conseillers municipaux et conseillères municipales dans presque tous les quartiers reçoivent des commentaires similaires de leurs résidents.

Il n’y a pas une raison unique qui explique ce qui se passe, et je crois que c’est là le gros problème. J’ai commencé à faire une liste de toutes les raisons différentes qui expliquent les retards depuis le début janvier :

  • Congestion au centre-ville
  • Fermeture de rues et déviations routières
  • Collisions
  • Manque de chauffeurs d’autobus remplaçants
  • Manque d’autobus
  • Problèmes mécaniques
  • Beaucoup plus d’usagers que d’habitude lors des journées froides
  • Autobus coincés dans la neige
  • Urgence médicale (sur le circuit 262 la semaine dernière)
  • Autobus en feu (à la station Queensway)

Si nous étions confrontés à seulement une ou deux de ces causes, le réseau pourrait fort probablement les gérer. Mais force est d’admettre que plusieurs de ces situations surviennent en même temps et de façon répétitive. Lorsqu’il fait froid, lorsqu’il fait chaud. Lorsqu’il neige, lorsqu’il fait beau. Il ne faut pas grand-chose pour dérégler le réseau au complet. Je compare dernièrement OC Transpo au jeu Jenga. Nous sommes au point où la tour vacille déjà beaucoup et lorsqu’on tente d’enlever un seul bloc de plus, tout peut s’écrouler.

Que pouvons-nous faire?

Premièrement, la nouvelle ligne du TLR fera une réelle différence. Oui, il vous faudra quelques minutes de plus pour effectuer une correspondance à Tunney’s Pasture. Cependant, il est important de se rappeler que le TLR permettra d’éliminer le goulot d’étranglement du réseau, notamment les rues Albert et Slater qui traversent le centre-ville. La congestion au centre-ville est la raison principale du retard des autobus à Stittsville. Cela peut sembler paradoxal, mais c’est la vérité. Par contre, l’hiver est encore loin d’être fini et le TLR n’est pas encore prêt.

Il n’y a pas de solution rapide et facile, mais j’ai trouvé trois façons d’améliorer la situation :

  1. S’assurer que la direction d’OC Transpo est au courant de toutes les conséquences liées aux annulations de trajet et aux retards d’autobus pour les usagers de Stittsville. Le circuit 262 en particulier a connu d’importants ratés au cours des dernières semaines. Ce circuit dessert la partie la plus à l’ouest de la ville. Notre secteur est donc beaucoup plus affecté par les annulations et les retards d’autobus que ne le sont les secteurs situés plus près du centre-ville, qui disposent de beaucoup plus de circuits que nous. J’entends chaque semaine des histoires de résidents laissés derrière par temps froid parce que les autobus sont pleins, ou de résidents qui attendent l’autobus beaucoup trop longtemps. J’ai capté l’attention des hauts dirigeants d’OC Transpo, et la capacité et la ponctualité de nos circuits d’autobus aux heures de pointe sont maintenant sous surveillance. Les annulations sur ces circuits sont une mesure de dernier recours. Nonobstant les récentes journées enneigées, on a pu remarquer un moins grand nombre d’annulations au cours des premières semaines de janvier. Malheureusement, à ce moment-là, OC Transpo a souvent utilisé des autobus plus courts que les autobus à plus grande capacité sur nos circuits, ce qui cause une plus grande fréquence d’autobus bondés.
  2. Je travaille également sur le volet des communications et du service à la clientèle. La plupart du temps, OC Transpo avise les usagers lorsque des trajets sont annulés sur son site Web. Mais il arrive souvent que des autobus soient très en retard (de 20 à 30 minutes de retard) et qu’aucun avis ne soit donné à cet effet sur les voies de communication officielles. Ce n’est pas très utile. Je vais donc travailler avec les autres conseillers et conseillères qui siègent à la Commission du transport en commun afin d’améliorer la situation.
  3. La seule mesure qui aura des répercussions à long terme sur la fiabilité du service consiste à augmenter le financement pour le transport en commun. Nous devons avoir plus d’autobus qui circulent aux heures de pointe sur les circuits express. Nous avons besoin d’un meilleur service en dehors des heures de pointe, en particulier pour les étudiants et les personnes qui travaillent à temps partiel dans notre communauté. Nous devons avoir un meilleur service pour la communauté grandissante de Fernbank-Blackstone-Abbottsville. Ces améliorations ne sont envisageables qu’avec du financement adéquat. Nous commencerons le processus budgétaire de la Ville au cours de la prochaine semaine, et je vais chercher d’importantes sources de financement afin d’améliorer le service d’OC Transpo dans notre communauté.

 

Prochaines étapes

Du 4 au 10 février, je vais me joindre aux membres de mon équipe (nous sommes quatre) pour participer au Défi du transport en commun 2019. Nous voyagerons en autobus de Stittsville à l’hôtel de ville (ou au bureau de quartier au CRG) tous les jours de la semaine.

Pour être franc avec vous, ce ne sera pas un énorme défi pour les membres de mon équipe! Nous prenons tous régulièrement l’autobus pour nous rendre à l’hôtel de ville. Lorsque nous ne prenons pas l’autobus, nous faisons du covoiturage ensemble. Mais je tiens tout de même à utiliser ma tribune en tant que représentant élu pour sensibiliser les résidents aux importants défis auxquels font face les usagers de Stittsville lorsqu’ils se déplacent sur le réseau d’autobus.

J’ai décidé d’en faire un peu plus et de réaliser l’une de mes promesses de campagne qui était de voyager en autobus pendant un mois complet. Je vais prendre OC Transpo le plus souvent possible pendant le mois de février. Je vais y parvenir certains jours et d’autres jours, non. Mais je tiens à vivre cette expérience dans le but de mieux comprendre ce qui fonctionne à OC Transpo et ce qui ne fonctionne pas. Je partagerai mon expérience chaque jour dans un blogue vidéo, et sur mon compte personnel de Twitter, @glengower.

Entre-temps, veuillez continuer à partager vos histoires de navettage à bord d’OC Transpo. Même si j’ai accès à certaines données d’OC Transpo sur les annulations de parcours et les retards, ces chiffres à eux seuls ne racontent pas toute l’histoire. Je trouve tout à fait inacceptable que les autobus soient trop bondés pour accueillir d’autres passagers et qu’ils laissent derrière eux des usagers par temps froid. Les résidents se fient à OC Transpo pour se rendre au travail, pour se rendre à leur rendez-vous et pour aller chercher leurs enfants à la garderie à l’heure. Ils méritent de pouvoir compter sur la fiabilité du réseau.

Cet enjeu est important même si vous ne prenez pas l’autobus. Le transport en commun doit être une option pratique et abordable pour les résidents qui se rendent au travail, d’autant plus qu’il s’agit du moyen le plus rentable pour réduire la congestion routière et offrir aux résidents une solution essentielle pour qu’ils se déplacent dans la ville.

Au plaisir de vous croiser dans l’autobus!