La version française suit

This week City Council approved the 2022 Budget, including a number of investments that will directly benefit our Stittsville community.

The City is investing $427-million in new infrastructure and renewals to improve roads, bridges, culverts, sidewalks, pathways and intersections. We’re closing a funding gap from previous councils that has left a lot of our infrastructure in poor shape. In Stittsville, some of that money will go towards resurfacing Abbott Street (Iber Road to Stittsville Main), Hobin Street (Kyle to Carp), a replacement of the pathway bridge over Poole Creek west of Beechfern, and a new sidewalk on Renshaw (bewteen Delamere and Hobin). There are also many improvements planned for the rural roads that surround Stittsville.

There’s also money to improve the intersection at Terry Fox and Cope, and to build a new intersection at Hazeldean and Mantra across from the Robert Grant Crossing plaza. (We should also see shovels in the ground for the next phase of Robert Grant Avenue, from Abbott to Hazeldean — although it will be paid for in a future budget year, when construction is complete.)

There’s money for parks and recreation, including improvements at CARDELREC and Johnny Leroux Arena, $1.1-million to develop the new Silas Bradley Park in south Stittsville, and $50,000 for a cricket pitch at Bradley Commons Park. You can read about these projects and more here…

City-wide investments
There are also important investments that benefit all of Ottawa, including Stittsville residents. We’ll invest $17-million in affordable housing. That means in this four-year term of council, we’ll invest over $68-million on affordable and supportive housing, more than any other previous council.  We’re using that money to leverage additional grants from the Provincial and Federal governments, such as a $54.4-million investment from the Government of Canada’s Rapid Housing Initiative (RHI). We’re also providing $1 million in City funding will help local landlords make essential repairs to increase the supply of affordable rental units in Ottawa. These are important to help address Ottawa’s housing crisis, with more than 10,000 people on a waiting list for affordable housing in Ottawa.

We’re contributing $27-million to non-profit social services agencies, the largest increase to the Community Funding Framework in 15 years. This funding supports the social services sector to support communities that are most marginalized in Ottawa, which is even more important during this pandemic.

For Ottawa Public Health, we’ve approved a budget of $123 million, including $41.5 million on COVID-19 measures. COVID-19 pandemic costs – such as vaccination clinics, special school public health nurses, and contact tracers — are all covered by the Province, whereas regular public health programs are split 70%-30% between the Province and the City of Ottawa. These programs include things such as mental health support, school immunizations, dental health, early child development, restaurant inspections, and more. I am concerned that the Province has again frozen funding for these regular programs, leaving the City on the hook to cover inflationary increases. This 0% increase essentially amounts to a budget cut to Public Health from the province, since there are always rising costs for supplies and salaries. It’s something to watch for future budget years as we transition out of the pandemic. It’s not wise to cut public health investments, pandemic or not.

On the police budget, Council approved the Ottawa Police Board request for a 2% increase, which is slightly less than originally anticipated. We’ll take some money originally allocated to police and re-invest it in two areas: $2.1 million will support racialized youth programs, community-based, culturally appropriate mental health prevention services, addictions and crisis outreach services, and mental health programs, social supports for our Indigenous community; and $550,000 that will be used to develop an alternative call referral program identifying where and how low-risk 911 calls should be redirected. Despite the reduction in police budget, Chief Sloly has committed to no police layoffs in 2022. (In fact the police service will be adding additional sworn officers next year.) I know that’s important to Stittsville residents who are concerned about things like traffic safety and neighourhood safety.

On transit, we’ve frozen the EquiPass for low-income residents and the Community Pass for Ontario Disability Support Program recipients at 2018 rates, and we’re providing up to 2,000 free transit passes to emergency shelters for the use of their clients. We approved a fare increase of about $3.00 for a regular adult bus pass, but it won’t come into effect until at least one month after all 15 LRT trains are back in service. We’re investing in 74 new battery-electric buses in 2022, as part of a strategy to reduce greenhouse gas emissions.

For local businesses, we’re implementing a 15-per-cent tax discount for small businesses on qualifying properties. The full discount will be phased in over two years starting with a 7.5-per-cent reduction in 2022 and the rest in 2023, benefiting about 10,000 small businesses. This is a permanent tax cut intended to help out a sector of our economy that is really struggling through this pandemic.

A balanced budget
This is a very good budget for our City and a good budget for our Stittsville community. We’ve targeted investments in local projects and in major City initiatives to address the most pressing social and health needs – and as with previous years, we’ve kept taxes under control with a modest increase of 3% per year. For the average homeowner, that’s a yearly increase of $119/year. As a municipality, we can’t run deficits like the provincial or federal governments, so we have to come up with a balanced budget with no over-spending. That’s no small feat in a growing city with so many pressing needs – but it’s even more of an ccomplishment when you consider how the pandemic has put stress and change on city services.

Thank you to residents who have shared their feedback, questions and concerns over the last few weeks as we’ve debated and finalized this budget. Work has already begun to shape the 2023 budget, which will be approved after the next election in 2022. You can contact me any time with your questions and concerns.

 


Comment le budget de 2022 bénéficiera notre communauté de Stittsville.

 

Le budget municipal de 2022 et ce qu’il signifie pour Stittsville

La semaine dernière, le Conseil municipal a approuvé le budget de 2022 dont un nombre d’investissements qui bénéficiera directement à notre communauté de Stittsville.

La Ville investit 427 millions de dollars dans de nouvelles infrastructures et des travaux de restauration pour améliorer les routes, les ponts, les ponceaux, les trottoirs, les sentiers et les intersections. Nous comblons un écart de financement des conseils précédents qui a laissé une grande partie de nos infrastructures en mauvais état. À Stittsville, une partie de cet argent servira à assurer le réasphaltage de la rue Abbott (du chemin Iber à la rue Stittsville Main), de la rue Hobin (de Kyle à Carp), à remplacer la passerelle du sentier qui enjambe le ruisseau Poole à l’ouest de Beechfern et à construire un nouveau trottoir sur Renshaw (entre Delamere et Hobin). De nombreuses améliorations sont également prévues pour les routes rurales qui entourent Stittsville.

Des fonds sont également prévus pour améliorer l’intersection entre Terry Fox et Cope, et pour construire une nouvelle intersection entre Hazeldean et Mantra, en face du centre Robert Grant Crossing. (Nous devrions également voir des pelles dans le sol pour la prochaine phase de l’avenue Robert-Grant, d’Abbott à Hazeldean, bien qu’elle sera payée au cours d’une année budgétaire subséquente, lorsque la construction sera achevée.)

Il y a de l’argent pour les parcs et les loisirs, y compris des améliorations au CARDELREC et à l’aréna Johnny Leroux, 1,1 million de dollars pour aménager le nouveau parc Silas-Bradley dans le sud de Stittsville, et 50 000 $ pour un terrain de cricket au parc de Bradley Commons. Vous pouvez lire au sujet de ces projets et plus encore ici…

Investissements à l’échelle de la Ville
Des investissements importants profitent également à tout Ottawa, y compris aux résidents de Stittsville. Nous investirons 17 millions de dollars dans le logement abordable. Cela signifie qu’au cours de ce mandat du Conseil de 4 ans, nous investirons plus de 68 millions de dollars dans le logement abordable et en milieu de soutien, soit plus que tout autre Conseil précédent.  Nous utilisons cet argent pour obtenir des subventions supplémentaires des gouvernements provincial et fédéral, comme un investissement de 54,4 millions de dollars de l’Initiative pour la création rapide de logements du gouvernement du Canada. Nous fournissons également un financement d’un million de dollars de la Ville qui aidera les propriétaires locaux à effectuer des réparations essentielles et à augmenter le nombre de logements locatifs abordables à Ottawa. Ces mesures sont importantes pour aider à résoudre la crise du logement à Ottawa, où plus de 10 000 personnes sont sur une liste d’attente pour obtenir un logement abordable.

Nous versons 27 millions de dollars aux organismes de services sociaux sans but lucratif, soit la plus importante augmentation du Cadre stratégique sur le financement communautaire en 15 ans. Ce financement permet au secteur des services sociaux de soutenir les communautés les plus marginalisées d’Ottawa, ce qui est encore plus important pendant cette pandémie.

Pour Santé publique Ottawa, nous avons approuvé un budget de 123 millions de dollars, dont 41,5 millions pour les mesures contre la COVID-19. Les coûts liés à la pandémie de COVID-19, comme les cliniques de vaccination, les infirmières en santé publique dans les écoles et les chercheurs de contact, sont tous couverts par la province, alors que les programmes de santé publique réguliers sont partagés à raison de 70 %-30 % entre la province et la ville d’Ottawa. Ces programmes comprennent des éléments, comme le soutien à la santé mentale, la vaccination en milieu scolaire, la santé dentaire, le développement des jeunes enfants, les inspections de restaurants, etc. Je suis préoccupé par le fait que la province a de nouveau gelé le financement de ces programmes réguliers, laissant à la Ville le soin de couvrir les hausses de l’inflation. Cette hausse de 0 % équivaut essentiellement à une réduction du budget de la santé publique par la province, étant donné que les coûts des fournitures et des salaires sont toujours en hausse. C’est un élément à surveiller pour les années budgétaires subséquentes à mesure que nous sortons de la pandémie. Il n’est pas sage de réduire les investissements dans la santé publique, pandémie ou pas.

En ce qui concerne le budget de la police, le Conseil a approuvé la demande de la Commission de police d’Ottawa d’une augmentation de 2 %, ce qui est légèrement inférieur à ce qui avait été initialement prévu. Nous prendrons une partie de l’argent initialement prévu pour la police et le réinvestirons dans 2 secteurs : 2,1 millions de dollars serviront à financer des programmes pour les jeunes racialisés, des services communautaires de prévention pour la santé mentale adaptés à la culture, des services sensibilisation aux dépendances et aux crises, ainsi que des programmes de santé mentale et des soutiens sociaux pour notre communauté autochtone; et 550 000 $ serviront à élaborer un autre programme d’aiguillage des appels déterminant comment et à qui les appels 911 à faible risque devraient être redirigés. Malgré la réduction du budget de la police, le chef Sloly s’est engagé à ne pas mettre à pied de policiers en 2022. (En fait, les Services policiers ajouteront des agents assermentés l’année prochaine.) Je sais que c’est important pour les résidents de Stittsville qui sont préoccupés par des choses comme la sécurité routière et la sécurité des quartiers.

En ce qui concerne le transport en commun, nous avons fait un gel de l’EquiPass pour les résidents à faible revenu et du laissez-passer communautaire pour les bénéficiaires du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées aux tarifs de 2018, et nous fournissons jusqu’à 2 000 laissez-passer gratuits aux refuges d’urgence pour leurs clients. Nous avons approuvé une augmentation du tarif d’environ 3 $ pour un laissez-passer régulier pour adultes, mais elle n’entrera pas en vigueur avant au moins 1 mois après la remise en service des 15 trains du train léger sur rail. En 2022, nous investissons dans 74 nouveaux autobus à batterie électrique dans le cadre d’une stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Pour les entreprises locales, nous avons décrété une réduction d’impôt de 15 % pour les petites entreprises situées sur des propriétés admissibles. La réduction totale sera introduite progressivement sur 2 ans, en commençant par une réduction de 7,5 % en 2022 et le reste en 2023, au bénéfice d’environ 10 000 petites entreprises. Il s’agit d’une réduction d’impôt permanente destinée à aider un secteur de notre économie qui éprouve des difficultés durant cette pandémie.

Un budget équilibré
Il s’agit d’un très bon budget pour notre Ville et d’un bon budget pour notre communauté de Stittsville. Nous avons ciblé les investissements dans les projets locaux et dans les grandes initiatives de la Ville afin de répondre aux besoins sociaux et médicaux les plus pressants; et comme les années précédentes, nous avons gardé le contrôle des impôts fonciers par une augmentation modeste de 3 % par an. Pour le propriétaire moyen, cela représente une augmentation annuelle de 119 $ par an. En tant que municipalité, nous ne pouvons pas faire de déficits comme les gouvernements provincial ou fédéral, nous devons donc présenter un budget équilibré sans dépenses excessives. Ce n’est pas un mince exploit dans une ville en pleine croissance et dont les besoins sont si pressants, mais c’est d’autant plus un exploit si on considère que la pandémie a mis à rude épreuve et modifié les services municipaux.

Nous remercions les résidents qui nous ont fait part de leurs commentaires, de leurs questions et de leurs préoccupations au cours des dernières semaines, alors que ce budget faisait l’objet de discussions et était finalisé. Les travaux ont déjà commencé pour élaborer le budget de 2023, qui sera approuvé après les prochaines élections de 2022. Vous pouvez me contacter à tout moment pour poser vos questions et faire part de vos préoccupations.